Formation pilotes

FL 140 Parachutisme Bordeaux

Condition minimum pour la délivrance d’une reconnaissance de niveau de compétence et de maintien de niveau :

– Pour les PP(L) avion : un minimum de 200 heures de vol en tant que commandant de bord, les aptitudes avion à hélice à pas variable. – Pour les CP(L) avion : un minimum de 200 heures de vol.

Pour le maintien de ladite DNC nous exigeons un minimum de 10 vols de largage par an.
Dans le cas contraire, un vol sous le contrôle du chef pilote sera obligatoire.
L’enseignement théorique et pratique pour la délivrance de la DNC porte sur la réglementation, la technique de vol et les facteurs humains. Le certificat théorique facteurs humains ou le stage de rattrapage facteurs humains sont obligatoires pour qu’un pilote entre en formation DNC.
Le cours d’une durée totale d’environ, treize heures (13h00), intègre ces matières selon le programme de formation de l’annexe B.

 

 

 

Condition minimum pour la délivrance d’une reconnaissance de niveau de compétence au regard de l’expérience

– L’expérience d’un postulant qui peut attester de 100 heures de largages de parachutistes et de largages de charges dans le cadre des activités militaires est jugée suffisante .

– L’expérience d’un postulant étranger membre de la communauté européenne qui peut attester de 100 heures de largages de parachutistes et de largages de charges dans le cadre d’opérations de travail aérien est jugée suffisante.

 

Textes de référence :
1°/ arrêté du 31 juillet 1981 :
“Pour effectuer des largages de parachutistes, tout pilote devra avoir reçu une formation particulière suivant les modalités prescrites par instruction ministérielle ”. “ Le titulaire de la licence CP(L) est habilité à effectuer du largage de parachutistes”
2°/ arrêté du 13 mars 1989 :
Largage des parachutistes par des pilotes non professionnels : *200 heures de vol comme commandant de bord. *Avoir acquis une formation appropriée théorique et pratique. A l’issue de la formation (théorique et pratique), l’instructeur appose la mention « apte au largage des parachutistes » sur le carnet de vol du pilote (avec ses références et sa signature). Cette mention est enregistrée par la DGAC lors de la première prorogation. 3°/ arrêté du 24 juillet 1991 : “ Un exploitant ne peut utiliser un aéronef que s’il a mis à disposition du personnel intéressé (privé ou professionnel) un MAP ”. “ Les intéressés doivent avoir suivi une formation à la suite de laquelle l’organisme de formation leur délivre une DNC. Le programme de cette formation doit au préalable faire l’objet d’un dépôt auprès du SFACT”